circuit Auto-route L.R (Louis Roussy) l'ancêtre du slot car

Le forum jouets vintage
Avatar de l’utilisateur
Tractoricou
Champion du monde
Champion du monde
Messages : 10496
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00
Contact :

Message par Tractoricou » 26 Sep 2013, 15:22

sujet vraiment très intéressant, une belle découverte :ok:


Avatar de l’utilisateur
biger
Découverte
Découverte
Messages : 36
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Message par biger » 26 Sep 2013, 21:52

Vraiment exceptionnel.
Un sujet qui devrait intéresser un certain Philippe qui a écrit un ouvrage sur le Slot et qui vient de monter un musée du Slot en Californie.
Je lui passe le lien.

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 119
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Message par LR82 » 31 Oct 2013, 11:41

Je viens de faire la connaissance d'un autre passionné de l'autoroute LR; par chance ce Monsieur est notamment un grand connaisseur de la marque Bugatti.

Pour lui, il n'y a aucun doute, pour concevoir la voiture de l'autoroute Louis Roussy, René Trubert, l'ingénieur inventeur, s'est bien inspiré d'une Bugatti, mais il s'agit du coupé 1934 type 57 carrossé par James Young.

Quand on regarde la photo du profil, on remarque tout de suite la ressemblance. De plus la date de sortie de ce modèle est cohérente avec celle de la sortie du jouet à la fin de 1936. Je suis convaincu que ce connaisseur a raison, merci à lui pour son apport !

Image
Dernière édition par LR82 le 19 Mai 2016, 18:50, édité 1 fois.

eric-Z
Elite
Elite
Messages : 2162
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Message par eric-Z » 31 Oct 2013, 12:14

ca pique les yeux !
:ok:
Z

Avatar de l’utilisateur
lehornetvosgien
Champion du monde
Champion du monde
Messages : 3303
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Message par lehornetvosgien » 01 Nov 2013, 20:22

pas que les yeux :mrgreen:
c'est beau 8O
vive le hornet...pas folle la guêpe...

pirate88
Expert**
Expert**
Messages : 510
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Message par pirate88 » 01 Nov 2013, 20:46

Superbe
Tres beau travail :ok: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo:

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 119
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Historique production du jouet "auto-route L.R"

Message par LR82 » 02 Déc 2013, 17:53

Grâce à ce forum, j'ai été contacté par un possesseur d'une boîte de jouet "auto-route L.R", (oui, c'est bizarre d'écrire "autoroute" ainsi, mais ce fut le choix de Louis Roussy à l'époque).

Cet heureux propriétaire possède toujours la boîte complète et se souvient parfaitement du jour où ce jouet lui a été offert, il avait 9 ans et c'était en 1949. En plus ce monsieur a la preuve de ce qu'il dit, en effet, son père a renseigné le faux permis de conduire délivré avec la boite, le titulaire du permis au nom de son fils, il a surtout noté la date de délivrance du permis à la date du jour où le cadeau lui a été offert. Pour information, la boîte contient également une fausse carte grise.

Cette information est très intéressante car elle vient contredire tous les articles qui disent que ce jouet n'aurait été produit que 2 ou 3 ans. Il a dû sortir fin 1936 (un dépliant LR le prouve) et il est présenté dans les catalogues LR de 1937 et 1938. Je connais un catalogue LR de 1950 mais il n'indique plus l'existence de ce jouet.

Dans un autre forum, j'ai lu que quelqu'un se souvient avoir vu un circuit autoroute LR pour les animations de Noël dans la vitrine d'un grand magasin parisien à la fin des années 40 ou début 50.

Je ne suis donc pas surpris par ce nouveau témoignage.
De plus, je crois que nous avons un preuve matérielle de la production de ce jouet pendant ou/et après la seconde guerre mondiale: je possède des portions de circuit dont la partie centrale est en fer blanc alors que normalement elles sont en fer avec dépôt de cuivre en surface. Rappelons nous que pendant la guerre, le cuivre servait à la fabrication des munitions, c'était la pénurie.
Un autre grand fabricant de jouet a eu le même problème à la même période, Meccano a été obligé de fabriquer ses engrenages en aluminium pour remplacer le laiton.
Certains pourront dire que ce n'est pas une preuve, ce pourrait être un simple choix économique pour réduire les coûts de fabrication...mais ce n'est pas dans le style de la maison Louis Roussy.

Avatar de l’utilisateur
biger
Découverte
Découverte
Messages : 36
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Message par biger » 05 Déc 2013, 10:47

Merci d'enrichir ce post avec les dernières recherches "historiques".
Je ne m'en lasse pas..............c'est trop beau :ok:

Heberger image" width="100" height="100" alt="Avatar de l’utilisateur" />
rod
Elite
Elite
Messages : 2007
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Message par rod » 05 Déc 2013, 12:56

biger a écrit :Merci d'enrichir ce post avec les dernières recherches "historiques".
Je ne m'en lasse pas..............c'est trop beau :ok:
+1 :ok:
Celui qui se transforme en bête, se délivre de la douleur d'être un homme.

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 119
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Message par LR82 » 05 Déc 2013, 14:16

Merci pour vos encouragements.

Quand je me suis passionné pour ce jouet, je n'ai trouvé aucune information sur le net, aucune vidéo...seulement quelques photos liées à des annonces de ventes.
Quand j'ai fait tourner mes autos sur mon circuit, j'ai voulu le faire partager à des amis et collectionneurs que je connaissais. Je n'arrivais pas à envoyer mes vidéos au travers de messages électroniques (à cause de la taille), j'ai utilisé youtube et j'ai constaté que mes vidéos étaient consultées. Il y a bien une recherche d'informations sur ce jouet bizarrement méconnu.

Depuis que j'ai créé cette page, elle a été consultée un grand nombre de fois, bien au delà de ce que je pensais. En conséquence, cette page apparaît maintenant en bonne place dans les résultats des moteurs de recherche internet. Parallèlement à ça, les vues de mes vidéos ont considérablement augmenté.
J'ai gagné de nouveaux contacts enrichissants.

QUE DU BONHEUR! (sauf comme toujours, les contacts de personnes intéressées par le profit !)

donc je continue et continuerai à faire partager.

dernière actualité personnelle: je transforme une autre auto, ce sera encore une Bugatti. Mais je suis confronté à plein de nouvelles contraintes de construction, implantation de moteur, un train avant complexe....Je ne sais pas quand elle sera terminée...

A l'approche des fêtes de fin d'année, je vous souhaite à tous de bien en profiter, faites vous plaisir et faites vous de beaux cadeaux pour Noël !!!! on n'est jamais mieux servi que par soi-même !!!

Avatar de l’utilisateur
biger
Découverte
Découverte
Messages : 36
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Message par biger » 07 Déc 2013, 14:31

As tu contacté Philippe dont je t'ai donné l'adresse en MP ?
Je n'ai pas eu de nouvelles de sa part mais comme c'est l'un des "papes du slot"........
Ce gars a une grosse connaissance des jouets français d'avant-guerre.

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 119
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

marque automobile dont la voiture Auto-route LR est inspirée

Message par LR82 » 08 Jan 2014, 17:16

Hier, j'ai été contacté par un passionné du jouet Auto-route LR et également passionné de Bugatti, il m'a fait remarqué un détail intéressant auquel je n'avais jamais prêté attention: sur les caches roue arrière des voitures LR, il y a une forme en relief, type goutte d'eau.

On retrouve ceci sur certaines Bugatti type 57, modèles Stelvio et Ventoux de l'époque contemporaine au jouet LR.
Cette forme avait peut être une fonction de rigidificateur de tôle mais elle devient une empreinte de la marque.


Image
Image


Je pense que maintenant la preuve est faite qu'il ne faut plus dire que les voitures LR ont été inspirées d'une Salmson mais bien d'une Bugatti:
-Le fils de l'inventeur confirme que son père René Trubert lui a dit s'être inspiré de la Bugatti de son patron, Louis Roussy.
-Les voitures LR ressemblent beaucoup à la Bugatti 57 coupé carrossée par James Young
-La forme en relief de goutte d'eau sur les caches roue arrière est reprise à une Bugatti.
Dernière édition par LR82 le 19 Mai 2016, 19:13, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 119
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

supprimé

Message par LR82 » 08 Jan 2014, 17:36

supprimé suite à perte de photo
Dernière édition par LR82 le 19 Mai 2016, 18:57, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 119
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

supprimé

Message par LR82 » 08 Jan 2014, 21:34

supprimé suite à perte photo
Dernière édition par LR82 le 19 Mai 2016, 18:58, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 119
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

variations entre les générations de voitures autoroute LR

Message par LR82 » 24 Jan 2014, 18:21

J'ai été sollicité pour faire un récapitulatif des variations entre les différentes générations de voitures Auto-Route LR (Louis Roussy).
Pour faire ce bilan, j'ai observé les voitures de ma collection et celles plusieurs amis, soit une vingtaine de voitures, non restaurées (sauf les pneus qui doivent être remplacés pour avoir l'adhérence sur la piste).

Caractéristiques des voitures de 1 ère génération:

1-Les ailes avant et arrière sont chromées, ainsi que la calandre et les phares
Image


2- seules ces voitures possèdent un marquages incrustés M et A à proximité des 2 molettes en laiton devant le pare-brise. rappelons que les molettes servent à la mise en marche du Moteur et de l'Allumage des phares
Image



3-seules ces voitures de 1ère génération possèdent les pneus blancs (qui ont très mal résisté aux années, se ramollissant ou/et tombant en poussière)



4- la lame qui relie les 2 pivots de roues avant est enserrée dans une espèce de fourche sur les 2 pivots, la fixation est assurée par des tiges de cuivre serties.
Visible dans les cercles rouges de la photo ci dessous.
Image


5- la vis de gauche (vue de dessus) de fixation du pare-choc traverse une partie du châssis.

en rouge, auto de 1ère génération
en vert, auto de seconde génération
la partie avant du châssis étant différente.
Image


6- présence de 9 lamelles entretoise entre les 2 plaques qui maintiennent les pivots de roues avant.
Visible dans le cercle rouge de la photo ci dessous.
Image



7- seules ces voitures possèdent un moyen d'accrocher la remorque : un trou fileté avec une vis en laiton à tête hexagonale, le trou est à la pointe arrière de l'auto, dans la châssis zamak, juste derrière la plaque d'immatriculation.

Image



8- le capteur de courant sous l'auto est constitué d'un frotteur avec ressort enfilé sur 2 lamelles de cuivre flexibles.
visible dans le cercle rouge à droite.
Dans le cercle vert de gauche on voit la forme du capteur des voitures de seconde génération, très différent, ressemblant aux capteurs utilisés sur les trains de la marque.
Image

Voici pour les principales caractéristiques de la 1ère génération.
Dernière édition par LR82 le 19 Mai 2016, 22:30, édité 2 fois.

Heberger image" width="100" height="100" alt="Avatar de l’utilisateur" />
rod
Elite
Elite
Messages : 2007
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Message par rod » 24 Jan 2014, 18:47

Les plaquettes de métal que l'on voit entre les traverses de train avant servent de leste ou sont juste la pour maintenir l'écartement des dites traverses ?

Merci de faire vivre et d'enrichir ce sujet :ok:
Celui qui se transforme en bête, se délivre de la douleur d'être un homme.

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 119
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

variations entre les générations de voitures autoroute LR

Message par LR82 » 24 Jan 2014, 19:04

Suite
caractéristiques des voitures de deuxième génération :
(Je ne connais pas la date de transition entre les générations.)

1- un capteur de courant sous l'auto du type "frotteur de locomotive" .
Voir photo dans le post de la 1ère génération.

2- 2 tubes remplacent les 9 lamelles entretoise entre les 2 plaques qui tiennent les pivots de roues avant.
visible dans les cercles verts de la photo ci dessous.
Image

3- la lame qui relie les 2 pivots de roues avant n'est plus enserrée dans une fourche.
visible dans les cercles verts de la photo ci dessous.
Image

4- le châssis a été modifié à l'avant, le support de fixation du pare-choc a été réduit, la vis de gauche (vue de dessus) de fixation du pare-choc ne traverse plus le châssis. Ce point est important, la fixation du pare-choc étant le point de fragilité (de fracture) de ces voitures, elles sont encore plus fragiles.
A droite et en rouge, voiture de 1ère génération.
A gauche et en vert, voiture de seconde génération.
Image

5- la calandre est peinte ce qui "bouche" les reliefs en croisillons.

Image


6- j'ai pu constaté que certaines autos de seconde génération avaient la commande d'éclairage des phares et de moteur qui étaient inversées (sans montrer de signe de restauration)



7- certaines plaques d'immatriculation de voitures de deuxième génération sont totalement plates, sans rebord arrondi. (tout en restant en laiton embouti)
à gauche une voiture de 2ème génération à plaque plate et à droite une voiture de 2ème génération à plaque à rebord.
Image


8- J'allais oublier la caractéristique principale de cette génération, les voitures ne possèdent plus de chrome, elles sont entièrement peintes (carrosserie et ailes)


Voilà pour les principales caractéristiques de la 2 ème génération.
Dernière édition par LR82 le 19 Mai 2016, 23:06, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
lehornetvosgien
Champion du monde
Champion du monde
Messages : 3303
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Message par lehornetvosgien » 24 Jan 2014, 19:28

le brocanteur que je suis en reste sur le c.l :mrgreen:
elles sont vraiment superbes ces autos
:bravo: et merci pour ce magnifique sujet avec ,en plus,l'explication des quelques différences
merci,merci et merci :ok:
j'espère un jour mettre la main sur un tel circuit
vive le hornet...pas folle la guêpe...

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 119
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

variations entre les générations de voitures autoroute LR

Message par LR82 » 24 Jan 2014, 19:31

Peut-on dire qu'il existe une 3ème génération ? :

On trouve des voitures possédant les caractéristiques de celles de la deuxième génération mais qui sont entièrement peintes, carrosserie, ailes et dessous du châssis. Elles sont moins fréquentes, seraient-ce les dernières produites?
Autre différence, sur ces autos entièrement peintes, le pare-choc n'est plus chromé, il est en laiton. Je connais 3 voitures de ce type, elles sont toutes de couleur bleu clair .

Image
Image

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Un jour, j'aimerais pouvoir lever l'énigme concernant les raisons des différences de numérotation des plaques d’immatriculation.

Le seul moyen de comprendre serait certainement de créer une base de données.
Seules les informations de voitures non restaurées sont intéressantes.
Il me faudrait les infos suivantes:
-voitures chromées ou peintes
-couleur
-dessous de châssis peint oui ou non
-n° de la plaque

J'ai commencé à faire cette collecte, j'ai relevé 7 n° de plaque différents, mais je n'ai trouvé aucune logique... est ce que ces différentes plaques étaient montées au hasard ??? simplement pour différencier les autos et éviter que des enfants d'une même famille aient des voitures avec des n° identiques ?

Pour terminer ce post, merci de me communiquer les autres variations que vous avez constaté.
Dernière édition par LR82 le 19 Mai 2016, 23:29, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 119
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Message par LR82 » 24 Jan 2014, 20:22

rod a écrit :Les plaquettes de métal que l'on voit entre les traverses de train avant servent de leste ou sont juste la pour maintenir l'écartement des dites traverses ?

Merci de faire vivre et d'enrichir ce sujet :ok:
Merci pour les encouragements.
ROD a raison, les plaques entretoises ont une double fonction, le lest du train avant et maintenir l'écartement entre les plaques support des pivots de roues, en adaptant le jeux optimum pour la mobilité du train avant qui travaille beaucoup dans ce concept.
Ces plaques ont été abandonnées à la deuxième génération de voiture, malgré tout ces autos fonctionnent très bien. Le lest ne devait pas être indispensable. Le montage avec des tubes est plus simple et plus économique, voilà certainement la raison de l'abandon.

eric-Z
Elite
Elite
Messages : 2162
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Message par eric-Z » 24 Jan 2014, 21:28

Salut !

C'est ce que je me disais aussi en voyant les differences. On dirait que la 2eme generation a ete concue dans un soucis d'economie.
Elles sont rudement jolies en tout cas. :ok:

Z

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 119
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Création, une Bugatti 35 sur un circuit autoroute LR

Message par LR82 » 02 Fév 2014, 18:41

Après les transformations de Bugatti Atlantic, Aérolithe et Mercedes 300SL (toutes sur base de maquettes Bburago 1/24ème), j'ai eu envie de faire une Bugatti 35.
J'ai eu du mal à trouver une maquette dans une échelle compatible, j'ai choisi une Revival à l'échelle 1/20 ayant peur que celle de Franklin mint au 1/24 soit trop petite.
La Revival est assez bien réalisée, sauf les proportions du train avant qui ne sont pas conformes (trop large). Quand j'ai reçu la voiture, j'ai vite compris que j'allais devoir refabriquer beaucoup d'accessoires, la majorité des pièces étant en zamak et trop fragiles pour supporter de rouler. Je me suis posé beaucoup de questions, comment faire...

J'ai donc totalement reconstruit le train avant, suspension à lames, les jantes, pneus, transmission moteur, pont arrière... C'est la première voiture pour laquelle je ne peux pas réutiliser un moteur LR qui est beaucoup trop gros; j'ai dû rechercher un moteur qui rentre dans cette voiture dont la carrosserie est très étroite. Comme la voiture est ouverte, j'ai essayé de garder les siège et le tableau de bord, la seule solution était de placer le moteur à l'avant. Ensuite il a fallu adapter la vitesse de rotation du moteur à celle du pont arrière, et comment le faire? Je ne savais pas dans quel travail je me lançais ! la difficulté étant souvent de trouver des pièces aux dimensions voulues, pignons...
Ensuite il fallait concevoir un système identique à celui des voitures auto-route LR pour capter le courant du le bord de la route et commander la direction des roues. Je voulais un système le plus léger possible pour ne pas masquer le train avant de la Bugatti 35. J'ai ressorti le rapporteur, le compas et la calculette...

La voiture est terminée et les essais sur piste ont commencé ce qui a entraîné quelques modifications (augmenter la largeur des pneus, lester l'arrière pour améliorer l'adhérence...) . Je suis heureux de constater qu'elle fonctionne déjà bien pour des essais, le train avant travaille bien, l'auto suit parfaitement le bord de piste, le minuscule moteur l’entraîne facilement dans la pente de mon pont, je redoutais qu'il ne soit assez puissant.

Cette voiture a été beaucoup plus difficile à transformer que les précédentes, mais elle m'a énormément fait progresser, cette réalisation va me permettre de penser à d'autres projets de modification sans utiliser de moteur LR, conserver les intérieurs d'habitacle, choisir un cabriolet...
Conclusion, il ne faut pas avoir peur de se lancer ! devant la difficulté, on trouve toujours une solution !

Image

Image
Image
Image

Sur la dernière photo, on voit le minuscule moteur électrique.

Je vais continuer à détailler la construction...
Dernière édition par LR82 le 20 Mai 2016, 00:25, édité 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
CNJJ0
Elite
Elite
Messages : 1285
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Message par CNJJ0 » 02 Fév 2014, 18:55

magnifique, bravo, c'est de l’orfèvrerie :ok:

Avatar de l’utilisateur
alf77
Champion du monde
Champion du monde
Messages : 5974
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Message par alf77 » 02 Fév 2014, 19:11

hello
très beau modèle :ok: .
a+
alain
si dieu créa les hommes
Samuel colt les a rendu égaux
Samuel walker"colt",1814/ 1862

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 119
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Création, une Bugatti 35 sur un circuit autoroute LR

Message par LR82 » 02 Fév 2014, 19:51

fabrication des jantes (30mm de diamètre).
La difficulté était de faire les jantes ajourées si caractéristiques de la Bugatti 35.
Elles sont en 2 parties, la plus importante est tournée en laiton, la partie extérieure est taillée dans une tole fine de laiton, le tout est soudé à l'étain.

Avant de souder, il faut découpé les lumières intérieures.

Les roues arrières sont filetées (3mm) et directement visées sur l'axe de roue.
les roues avant sont uniquement percées pour tourner librement sur les axes.

Image
Image
Dernière édition par LR82 le 20 Mai 2016, 00:00, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
lehornetvosgien
Champion du monde
Champion du monde
Messages : 3303
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Message par lehornetvosgien » 02 Fév 2014, 20:27

magnifique :bravo: :bravo: :bravo:
vive le hornet...pas folle la guêpe...

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 119
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Création, une Bugatti 35 sur un circuit autoroute LR

Message par LR82 » 02 Fév 2014, 20:32

construction du train avant.

l'essieu avant est découpé dans une plaque de cuivre de 3mm d'épaisseur, limé puis poli. les pièces doivent être ajustées avec le minimum de jeu.

Image
Image

avec le fameux carrossage positif de la bugatti 35.

Image
Dernière édition par LR82 le 20 Mai 2016, 10:44, édité 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 119
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Création, une Bugatti 35 sur un circuit autoroute LR

Message par LR82 » 03 Fév 2014, 15:42

Train avant, la direction.
Vue de dessous, positionnement du levier d'accouplement. Ensuite il sera soudé sur le faux tambour de frein.
La barre d'accouplement des 2 roues passe au travers du fond plat de l'auto, sa longueur est réglable pour faciliter les réglages.
Image


Les 2 leviers d'accouplement sont soudés, le levier de droite (roue gauche puisque vue de dessous) est prolongé à l'avant, il recevra la barre de commande de direction en relation avec le pare-choc mobile.
Image
Dernière édition par LR82 le 20 Mai 2016, 00:22, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 119
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Création, une Bugatti 35 sur un circuit autoroute LR

Message par LR82 » 03 Fév 2014, 16:23

La partie commande de direction.

Détermination des angles de rotation du pare-chocs (en bas à gauche) et des roues (en haut à droite).
Image



Vue de dessous de l'ensemble du pare-chocs et de la commande de direction vers le levier d'accouplement de la roue gauche.
Image
Image

Vue du ressort de rappel, boulonné en un seul point. le ressort est constitué d'un morceau de ressort de réveil mécanique.
L'extrémité du pare-chocs possède une extension vers le sol pour éviter que le pare-chocs passe par dessus le rebord verticale de la piste; rappel c'est cet endroit qui capte une des 2 polarités du courant 20 volt.
Image
Image
Dernière édition par LR82 le 20 Mai 2016, 00:33, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 119
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Création, une Bugatti 35 sur un circuit autoroute LR

Message par LR82 » 03 Fév 2014, 16:34

L' alimentation électrique.

La seconde polarité est captée au centre de la piste. Le capteur est fait d'une lame souple en laiton sur laquelle est soudée une tresse en cuivre.
Ce capteur de courant est isolé du reste du châssis en intercalant une plaque de bakélite, en effet tout le châssis est soumis à l'autre polarité captée par le pare-chocs.

Nota: sur cette photo, on voit les pneus modifiés après les premiers essais, élargis et rainurés.
Image
Dernière édition par LR82 le 20 Mai 2016, 00:36, édité 1 fois.


Répondre

Revenir vers « Les jouets »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité