circuit Auto-route L.R (Louis Roussy) l'ancêtre du slot car

Le forum jouets vintage
Répondre
Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 140
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Re: Mystère des différents n° sous le châssis des voitures LR

Message par LR82 » 21 Jan 2019, 21:29

LR82 a écrit :
13 Jan 2019, 12:18
Je continue dans mes recherches de l'historique de ce jouet,

Après avoir parlé des numéros des plaques d'immatriculation, voici les numéros inscrits sous le châssis.
Un petit nombre de voitures porte un n° inscrit manuellement à l'aide d'une encre noire parfaitement indélébile. Ce marquage est situé au centre du châssis, à l'emplacement où on retrouve généralement l'étiquette "Fabrication française".

Image


Mes constats: ce marquage ne semble existé que sur des voitures de 2ème génération, voitures entièrement peintes, construites après la seconde guerre mondiale.

A ce jour, je n'ai pu relever que 6 numéros.
471119, 471028, 48224, 47923, 47106 et 47116.

Rapidement, on peut penser que les 2 premiers chiffres correspondent à l'année de fabrication. 1947 ou 1948.
Avec le même raisonnement, les 3 ou 4 derniers chiffres peuvent correspondent au mois, suivi du jour du mois.

Le marquage pourrait donc être du type AAMMJJ.

Exemple pour le n°471119, correspondrait une date de fabrication du 19 Novembre 1947.
48224 pourrait être 24 Février 1948.
47106 pourrait être 6 Octobre 1947, plutôt que 06 Janvier 1947.

Ce serait plus logique car la production devait se concentrer en fin d'année. Ce qui se vérifie avec nos 6 n°, il y aurait 5 n° de fabrication entre Septembre et Novembre.

Comme dans mon post précédent, j'invite tous les propriétaires de voitures LR à me communiquer leurs informations, n° de plaque, couleur de la voiture et éventuel n° manuscrit sous le châssis. Soit par les posts du forum, soit par la messagerie personnelle du forum. J'insiste auprès de ceux qui posséderaient des nouveaux n°.
Je mettrai à jour ce post avec vos trouvailles.

Conclusion: Si cette relation entre le n°sous le châssis et la date de fabrication est correcte, ce serait une nouvelle preuve de fabrication de voitures en 1948.
De nouveaux numéros ont été collectés.
Les voici regroupés dans le tableau suivant

Image

J'ai recoupé les dates de fabrication avec le jour de la semaine. C'est cohérent avec l'hypothèse du marquage type AAMMJJ, puisqu'il n'y a pas de fabrication le dimanche, ni le samedi.



Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 140
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Re: Mystère des différents n° sous le châssis des voitures LR

Message par LR82 » 27 Jan 2019, 17:34

Un collectionneur étranger de "Auto-Route LR" a des doutes sur la façon dont j'ai décrypté le n° manuscrit situé sous le châssis des voitures LR. Sans me donner de solution, il pense qu'il y a plein d'autres façons de l'interpréter.

exemple de n°
Image

rappel des différents n°relevés (sur des voitures de seconde génération,totalement peintes, produites après la seconde guerre mondiale)
Image

mise à jour le 29 Janvier 2019
Image

Je persiste et voici l'argumentaire de ma réponse:

Décryptage des nombres sous le châssis des voitures Louis Roussy :
En observant les différents nombres collectés, on se rend compte que tous les nombres débutent par 47 ou 48 ; rapidement, on est tenté de penser aux abréviations des années 1947 et 1948.
En toute logique, la 1ère idée venant à l’esprit est de penser que les chiffres en 3ème et 4ème position correspondent aux mois (repéré MM) et les derniers chiffres à la date du jour (JJ).
Donc pour moi, il faut décoder les nombres à 6 chiffres ainsi AAMMJJ. Exemple : 471119 correspond au 19 Novembre 1947.

A partir de l’ensemble des nombres déjà collectés, j’ai tenu à vérifier que ce décryptage n’était pas invalidé par un contre exemple.

Dans un 1er temps, traitons les nombres collectés à 6 chiffres :
En 3ème et 4ème position, correspondant aux mois, nous avons déjà trouvé les nombres 10 et 11 et surtout, on ne retrouve pas un nombre supérieur à 12.
Idem, en 5ème et 6ème position, correspondant à la date du jour, on ne devrait retrouver que des nombres compris entre 1 et 31. C’est bien le cas, nous avons des nombres entre 6 et 28 et aucun nombre supérieur à 31.

Traitons maintenant, le cas des nombres collectés à 5 chiffres :
Ils peuvent être de 2 types, soit AAMJJ, soit AAMMJ.
Exemple : 48219 correspond au 19 Février 1947. Il correspond au cas AAMJJ. Ce ne peut pas être le cas AAMMJ, car 21 est supérieur à 12.
Certains me diront, et quoi pour le nombre 47106 ? Est ce le 6 Octobre 1947 ou le 06 Janvier 1947 ?
Un autre nombre relevé est écrit 4711-6, c’est clairement le 6 Novembre 1947. La particularité de la présence d'un tiret aide à comprendre le choix d’écriture : quand le nombre correspondant au mois ou à la date est inférieur à 10, il est noté par un seul chiffre. Exemple : Septembre est noté 9 et non pas 09, idem pour la date du jour.

Ainsi, il se peut donc qu’on puisse trouver un jour de nouveaux nombres à uniquement 4 chiffres. Exemple : 4816, qui pour moi, devrait être retranscrit comme étant le 6 Janvier 1948. A voir, en espérant relever un tel cas…

Fort de cette déduction, revenons à l’exemple cité plus haut, le 47106, il doit être lu comme étant le 6 Octobre 1947.

Autre validation de l’hypothèse de décryptage : après avoir décrypté chaque nombre collecté, j’ai comparé les dates avec les jours de la semaine des calendriers des années correspondantes, constat : il n’y a pas de samedi et dimanche. Par contre je ne sais pas si, à cette époque, l’usine produisait le samedi.

Conclusion :
Certes, la base de données ne contient pas encore beaucoup de nombres, mais avant de changer d’idée, j’attends de trouver un nombre qui viendrait contredire cette logique. A voir…


De plus en plus fort, comme j'ai fait une réponse en Anglais, la voici:

Decryption of numbers under the chassis of Louis Roussy cars:
By observing the different numbers collected, we realize that all the numbers start with 47 or 48; quickly, we are tempted to think of the abbreviations of the years 1947 and 1948.
Logically, the 1st idea coming to mind is to think that the numbers in 3rd and 4th position correspond to the months (marked MM) and the last digits to the date of the day (DD).
So for me, you have to decode the 6-digit numbers and YYMMDD. Example: 471119 is November 19, 1947.
From the set of numbers already collected, I wanted to verify that this decryption was not invalidated by a counter-example.

In a first step, look at the 6-digit numbers:
In 3rd and 4th position, corresponding to the months, we have already found the numbers 10 and 11 and above all, we do not find a number greater than 12.
Same, in 5th and 6th position, corresponding to days date, we should only find numbers between 1 and 31. This is the case, we have numbers between 6 and 28 and no more than 31.

Let us now look at the special case of 5-digit numbers:
They can be of 2 types, either AAMJJ or AAMMJ.
Example: 48219 is 19 February 1947. It corresponds to the case AAMJJ. This cannot be the case AAMMJ because 21 is greater than 12.
Some will tell me, and what for the number 47106? Is it October 6, 1947 or January 06, 1947?
Another number raised helps us to understand because it is written 4711-6, it is clearly the 6 November 1947. But this peculiarity shows the choice of writing: when the number corresponding to the month or the date is inferior to 10, it is noted by a single digit. Example: September is noted 9 and not 09, same for today's date.
Thus, it may be that one day we can find new numbers with only 4 digits. Example: 4816, which for me, should be transcribed as January 6, 1948.
With this deduction, let us return to the example cited above, the 47106, it must be October 6, 1947.

Another validation of the decryption hypothesis: after having decrypted each number, I compared the dates with the days of the week of the calendars of the corresponding years, finding: there is no Saturday and Sunday. But I do not know if, at that time, the factory produced on Saturday.

Conclusion:
While the database does not contain many numbers yet, but before changing my mind, I'm waiting to find a number that would contradict this logic.

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 140
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Y a-il eu une production de circuit LR après-guerre?

Message par LR82 » 05 Fév 2019, 00:30

L'éternelle question:
Y a-il eu une production de voitures Auto-Route LR après guerre ?

Avant propos :
Rappelons que la production du jouet « Auto-Route LR » débute au second semestre 1936. Un feuillet (4 pages) en fera l’annonce. Puis on retrouvera ce jouet dans les différents catalogues clients LR des années 1937 et 38, ainsi que dans les catalogues « jouets et étrennes » des grands magasins de vente parisien (printemps, samaritaine…)

Sujet :
Les 2 articles les plus intéressants traitant de l’autoroute LR ont été rédigés par Clive Lamming. Cet historien des chemins de fer, trains, réseau ferré, gares, et également un grand spécialiste des trains jouets (Hornby, JEP, LR… ). Il est l’auteur d’un grand nombre de livres dans ces domaines, dont une encyclopédie de référence des trains jouets français.
Son 1er article sur « l’Autoroute LR » se trouve dans « la vie du collectionneur » n°74 du 19 Janvier 1995 (journal en noir et blanc) et le second est dans le n°1, été 2004, de la très belle revue en couleur « Jouets de collection ». Les 2 articles présentent beaucoup de similitudes. Il y écrit que la production n’a duré que 2 ou 3 ans, avant guerre. Mais à chaque fois, il pose la même question, « ce jouet a-t-il été produit après-guerre ? ».
Il débute sa réponse en disant que les catalogues LR d’après guerre ne mentionnent pas « l’Autoroute LR », il écrit également qu’il n’y a aucune preuve de fabrication après-guerre et qu’il reste possible qu’il y ait eu des ventes après-guerre, mais qu’il s’agisse de pièces en stock de fabrication antérieure.

Extrait de son article
Image

On ne peut pas dire que Clive Lamming (CL pour la suite) réponde à la question !
Il n’a tout simplement pas fait les recherches nécessaires pour y répondre ; mais on l’excusera, quand on écrit une soixantaine de livres, on ne peut pas être pointu dans tous les thèmes. Nous savons tous que le domaine du jouet est vaste et qu’il est impossible de tout savoir…

Je regrette également que dans son article, il ne cite pas le nom de l'inventeur de "L'Autoroute LR", Monsieur René TRUBERT, le directeur technique de l'entreprise Louis ROUSSY.

Mais comme cet auteur est très connu et reconnu, ses écrits deviennent des références. C’est la raison pour laquelle beaucoup de personnes doutent parfois de ce que j’écris dans les pages de ce forum. On me pose et repose toujours cette question : « Etes vous sûr qu’il y ait eu une production après-guerre ? ».

Je vais essayer de vous en convaincre :
-D’abord, en revenant sur l’article de CL, il se trompe en disant que la bibliographie LR ne mentionne pas « l’Autoroute LR » après-guerre.
Un collectionneur LR (merci Philippe) possède un ensemble de catalogues destinés aux revendeurs de jouets LR.
Dès 1946, on retrouve une preuve, très exactement sur les fiches des tarifs du 2 décembre 1946. Le coffret « Auto-Route LR » sans transformateur est présent au tarif de 2030 Francs. De même, au tarif 1948, où le tarif passe à 5670 Fr (quelle inflation !) alors que le coffret avec transformateur est de 8300 Fr (cher transfo !). On trouve encore l’existence en décembre 1949, alors qu’il disparaît au tarif 1950.

-Autre point sur lequel CL se trompe : il émet l’hypothèse que les voitures LR vendues après-guerre puissent être issues d’assemblages de pièces en stock.
Avant de lire ma réponse, je vous invite à relire le sujet que j’ai déposé en page 2 de ce sujet de forum « les différences entre les 2 générations de voitures LR »

Photo regroupant une grande partie des différences entre les voitures de 1ère et seconde génération:
Image

Manifestement CL n’a pas effectué ce travail d’observation !
Bien que les 2 générations de voitures soient identiques esthétiquement, pratiquement toutes les pièces qui les constituent sont différentes, à commencer par les 2 pièces principales comme le châssis et la carrosserie. La partie avant du châssis avec l’équerre d’attache du pare-choc est moins grande sur les voitures totalement peintes, vendues après-guerre. Après-guerre, la carrosserie ne présente plus d’empreinte M et A pour la mise en service du Moteur et de l’Allumage des phares.
Il en est de même pour les petites pièces comme le frotteur électrique sous le châssis, les pièces composant le train avant : pivot de roue en zamak, la fixation de la biellette de direction, les entretoises entre les plaques de support des pivots de roue…
DONC, il est évident que les voitures vendues après-guerre n’ont pas été assemblées à partir de pièces en stock fabriquées avant-guerre.

Autre évidence, tous les moules de coulée des pièces en zamak ont été refabriqués simultanément ; POURQUOI avoir fait de telles dépenses pour des modifications d’apparence si mineures, à un moment extrêmement difficile pour l’économie française et ses industriels ?

CL, historien du rail français, des trains, des gares n’a certainement pas fait le lien entre la seconde guerre et le lieu d’implantation de l’usine de fabrication LR. Cette fabrique était située à Trappes depuis le début des années 1930.
Cette ville de la banlieue ouest de Paris avait la particularité de posséder une des plus grandes gares de triage françaises ainsi qu’un important dépôt de locomotives.
Au printemps 1944, elle fut bombardée à plusieurs reprises, d’abord dans la nuit du 6 au 7 mars, nuit pendant laquelle les avions alliés de la RAF ont largué 1260 tonnes de bombes , puis fin mai et le 2 et 3 juin. A l’époque, les largages de bombes étaient massifs, par manque de précision.
La ville de Trappes fut détruite à 71%, l’attaque de mars a provoqué 100 morts parmi la population civile et celle de juin, 240 morts.
L’usine LR ne fut pas épargnée, elle fut presque totalement détruite et certainement les petits moules de voitures LR avec…

Conclusion, la réponse à la fameuse question : Il y a bien eu une fabrication de voitures LR après-guerre. Ce sont les voitures de seconde génération, totalement peintes, construites avec les pièces issues de nouveaux moules de coulée des pièces en zamak.

Autre preuve : l’existence d’éléments de piste en fer blanc assemblés avec des rivets en aluminium en remplacement des pistes cuivrées et de leurs rivets en cuivre. La guerre a été la cause d’une pénurie de ce métal dont l’utilisation était réservée à l’armement. Ces éléments sont rares et doivent correspondre à la reprise de production en 1946.

Ci-joint un extrait d’un article rédigé par Mick Duprat dans « La vie du jouet » n°15 (Janvier 1997). Le sujet : « Tous les jouets LR », à partir de la collection de Lionel Jacquemont. L’auteur confirme la quasi destruction de l’usine LR de Trappes.

Image

Vues des dégâts après les bombardements sur la ville de Trappes.
La gare et son dépôt de locomotives

Image

Vue aérienne des impacts de bombes, sur la gare et le reste de la ville, nul doute que les usines avoisinantes de la gare ont également été détruites.

Image

Pour terminer ce post, comme preuve supplémentaire, on peut ajouter le travail de décryptage des n° manuscrits sous le châssis. Voir post précédent. L'hypothèse la plus probable serait qu'il soit une date, sans savoir si elle correspond à la date de fabrication ou la date de conditionnement de la voiture dans son coffret.
Et toutes les dates collectées à ce jour correspondent aux années 1947 et 48.

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 140
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

inventaire- répartition du nombre de voitures avant et après guerre

Message par LR82 » 10 Fév 2019, 15:55

C'est l'hiver, les collectionneurs ont plus de temps à consacrer à leur passion.
Un collectionneur me demande quelle serait la répartition en nombre des voitures construites avant et après guerre.(Chromée et totalement peinte).

J'avais une idée de cette répartition, mais j'ai voulu la confirmer par des données fiables. J'ai décidé d'essayer de faire un inventaire à partir des données des collectionneurs.
J'ai contacté les collectionneurs que je connais, ils ont gentiment accepté de me communiquer, l'inventaire de leurs voitures. Nous en avons profiter pour collecter les n°inscrits sous le chassis, ainsi que d'éventuels nouveaux n° de plaque d'immatriculation.

Voici le récapitulatif des données de 10 collectionneurs:

Image

La répartition sur 118 voitures connues est de 45% de voitures chromées d'avant-guerre et de 55% de voitures totalement peintes.

Bien sûr, il ne faut pas s'arrêter là, plus le nombre de voitures sera grand, plus fiable sera le résultat.
J'invite tous les collectionneurs à me communiquer leurs informations, même si la quantité de voitures est faible. Je m'engage à ce que toutes ces informations restent anonymes.
Utilisez la messagerie du forum.
Merci par avance pour votre contribution.

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 140
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Une voiture LR de couleur rare

Message par LR82 » 14 Fév 2019, 12:07

Parmi ce lot de 3 voitures LR, on peut voir une voiture de couleur rare "verte menthe à l'eau".
Je n'avais jamais vu cette couleur auparavant. La peinture est d'origine.

Image



La couleur se rapproche de celle de l'image du catalogue jouets et étrennes 1936 du grand magasin "Au Louvre".

Image

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 140
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Nombre de vues

Message par LR82 » 14 Fév 2019, 15:13

Au fait,j'avais oublié de vous dire:
les pages de ce sujet "circuit Auto-Route LR" ont dépassé les 40000 vues , c'était le 02 février 2019.

Quand j'ai créé cette page, je ne pensais pas que le sujet intéresserait autant de personnes !

:D :o :lol:

Avatar de l’utilisateur
alf77
Champion du monde
Champion du monde
Messages : 6095
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Re: circuit Auto-route L.R (Louis Roussy) l'ancêtre du slot car

Message par alf77 » 14 Fév 2019, 18:14

Hello
A oui , quand même :o , et le comble est que ce sujet ne concerne pas la rc vintage :lol:
Bravo , un excellent sujet :bravo: .
a+
alain
si dieu créa les hommes
Samuel colt les a rendu égaux
Samuel walker"colt",1814/ 1862

LRfan
Découverte
Découverte
Messages : 5
Inscription : 22 Nov 2017, 17:17

Re: circuit Auto-route L.R (Louis Roussy) l'ancêtre du slot car

Message par LRfan » 02 Avr 2019, 15:36

Bonjour LR82
Juste quelques remarques concernant l'usine LR : oui elle a subit des dommages mais elle n'a pas été bombardée directement.
Je suis d'accord avec vous concernant CL qui reste trés évasif et peu précis concernant cette firme et sa production meme si tout ce qu'il dit n'est pas faux. Ce qui me désole c'est que LR ne l'interresse pas, seule le Hornby reste son péché mignon voila ce qu'il m'a dit un jour de vive voix!
Je me passionne pour l'oeuvre de Louis Roussy depuis une vingtaine d'années et j'ai plein de projets dans ma tête. Mes recherches continuent et progressent sur ce fameux inventeur. Bravo pour vos réalisations.

LRfan
Découverte
Découverte
Messages : 5
Inscription : 22 Nov 2017, 17:17

Re: circuit Auto-route L.R (Louis Roussy) l'ancêtre du slot car

Message par LRfan » 02 Avr 2019, 17:27

C'est encore moi LR82! Concernant la photo des impacts de bombe celle ci ne montre aucunement l emplacement de l usine mais les dégâts causés sur et aux abords du triage de Trappes. Mick Duprat comme CL et comme Lionel Jacquemont ne ce sont jamais intéressés à la personne de Louis Roussy et à son usine de Trappes c' est pour cela que l on lit partout des anneries à propos de cette fabuleuse firme que l on répète sans cesse. Tout ce que je lis sur cette firme depuis 15ans n est qu approximations et inventions pures et simples de leurs auteurs. Vos assertions sont elles aussi très approximatives concernant l historique de l usine pour ne pas dire fausses.

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 140
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Re: circuit Auto-route L.R (Louis Roussy) l'ancêtre du slot car

Message par LR82 » 02 Avr 2019, 18:26

LRfan a écrit :
02 Avr 2019, 17:27
C'est encore moi LR82! Concernant la photo des impacts de bombe celle ci ne montre aucunement l emplacement de l usine mais les dégâts causés sur et aux abords du triage de Trappes. Mick Duprat comme CL et comme Lionel Jacquemont ne ce sont jamais intéressés à la personne de Louis Roussy et à son usine de Trappes c' est pour cela que l on lit partout des anneries à propos de cette fabuleuse firme que l on répète sans cesse. Tout ce que je lis sur cette firme depuis 15ans n est qu approximations et inventions pures et simples de leurs auteurs. Vos assertions sont elles aussi très approximatives concernant l historique de l usine pour ne pas dire fausses.
Bonjour LRfan.
Effectivement les photos des impacts de bombes montrent les dégâts aux abords de la gare de triage de Trappes.
Depuis ce post, j'ai réussi à mieux localiser l'usine LR. Voici une photo de son implantation, à moins d'1 km de la gare:
Image

Si j'ai écrit des erreurs, il est important de les corriger.
Toute nouvelle information sera la bienvenue.
Merci par avance.

Avatar de l’utilisateur
alf77
Champion du monde
Champion du monde
Messages : 6095
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Re: circuit Auto-route L.R (Louis Roussy) l'ancêtre du slot car

Message par alf77 » 02 Avr 2019, 18:42

LRfan a écrit :
02 Avr 2019, 15:36
Bonjour LR82
Juste quelques remarques concernant l'usine LR : oui elle a subit des dommages mais elle n'a pas été bombardée directement.
Je suis d'accord avec vous concernant CL qui reste trés évasif et peu précis concernant cette firme et sa production meme si tout ce qu'il dit n'est pas faux. Ce qui me désole c'est que LR ne l'interresse pas, seule le Hornby reste son péché mignon voila ce qu'il m'a dit un jour de vive voix!
Je me passionne pour l'oeuvre de Louis Roussy depuis une vingtaine d'années et j'ai plein de projets dans ma tête. Mes recherches continuent et progressent sur ce fameux inventeur. Bravo pour vos réalisations.
Bonjour LRfan .
N'oublie pas de passer par la rubrique "présentation" comme cela est la règle sur ce forum . Il faut bien faire connaissance :wink: .
a+
alain
si dieu créa les hommes
Samuel colt les a rendu égaux
Samuel walker"colt",1814/ 1862

LRfan
Découverte
Découverte
Messages : 5
Inscription : 22 Nov 2017, 17:17

Re: circuit Auto-route L.R (Louis Roussy) l'ancêtre du slot car

Message par LRfan » 03 Avr 2019, 13:07

Bonjour LR82
Je ne vais pas m'etaler sur Louis Roussy et son usine de Trappes mais je peux dire que la préparation et validation administrative à eu lieu en 1925 et exploitation début 1926. En 1930 il y a eu la première modification importante de l usine avec agrandissement des locaux et ajout de matériels. Pour l amplacement la zone que vous cernée est exact mais beaucoup plus importante que le terrain reel qu'à acquis Louis Roussy en son temps.

LRfan
Découverte
Découverte
Messages : 5
Inscription : 22 Nov 2017, 17:17

Re: circuit Auto-route L.R (Louis Roussy) l'ancêtre du slot car

Message par LRfan » 04 Avr 2019, 14:17

Bonjour LR82
Je reste perplexe quant à vos conclusions concernant les numéros de châssis surtout pour les autos de 1ere génération. La comprehension de ce type de numéro peut etre parfois très sioux! Chaque fois que vous voyez une auto sur ebay avez vous demandez aux vendeurs de vous communiquer ce numéro sous châssis pour élargir votre liste? Sachez aussi que durant l année 1939 l usine tournée au ralentie pour stopper toute production fin décembre 1939 pour passer en mode effort de guerre à partir de 1940.
Bien à vous.
LRfan

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 140
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Re: circuit Auto-route L.R (Louis Roussy) l'ancêtre du slot car

Message par LR82 » 24 Mai 2019, 15:51

LRfan a écrit :
03 Avr 2019, 13:07
Bonjour LR82
Je ne vais pas m'etaler sur Louis Roussy et son usine de Trappes mais je peux dire que la préparation et validation administrative à eu lieu en 1925 et exploitation début 1926. En 1930 il y a eu la première modification importante de l usine avec agrandissement des locaux et ajout de matériels. Pour l amplacement la zone que vous cernée est exact mais beaucoup plus importante que le terrain reel qu'à acquis Louis Roussy en son temps.
Si, Si.
Si vous avez des informations complémentaires sur l'usine LR de Trappes, merci de nous les donner. Des photos peut être?
Quant à l'emplacement, vous avez peut être raison, la taille de l'usine était peut être plus petite. Je tiens cette information du fils d'une personne ayant travaillé dans l'usine. J'ai encadré la totalité de la parcelle actuelle.

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 140
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Re: circuit Auto-route L.R (Louis Roussy) l'ancêtre du slot car

Message par LR82 » 24 Mai 2019, 16:24

LRfan a écrit :
04 Avr 2019, 14:17
Bonjour LR82
Je reste perplexe quant à vos conclusions concernant les numéros de châssis surtout pour les autos de 1ere génération. La comprehension de ce type de numéro peut etre parfois très sioux! Chaque fois que vous voyez une auto sur ebay avez vous demandez aux vendeurs de vous communiquer ce numéro sous châssis pour élargir votre liste? Sachez aussi que durant l année 1939 l usine tournée au ralentie pour stopper toute production fin décembre 1939 pour passer en mode effort de guerre à partir de 1940.
Bien à vous.
LRfan
Bonjour LRfan,

1-seules les voitures de 2ème génération (après seconde guerre mondiale) possèdent une numérotation sous le châssis. Donc je ne comprends pas votre remarque "Je reste perplexe quant à vos conclusions concernant les numéros de châssis surtout pour les autos de 1ere génération."

2-merci d'argumenter votre perplexité

3-pourquoi chercher un décodage obligatoirement "sioux" de ces numéros ? souvent les choix sont simples. Je continue à croire que ces chiffres correspondent à une date AAMMJJ (année, mois, date), c'est un moyen très souvent utilisé. De plus tous les numéros collectés jusque là correspondent à des jours de semaine de travail, il n'y a pas de dimanche. Les n° collectés sont concentrés sur le dernier trimestre de l'année 1947, c'est assez logique de produire ( ou expédier) en fonction des commandes des revendeurs pour les ventes de Noël. Donc, pour le moment, rien ne peut contredire cette hypothèse.

4-Vous avez raison, j'essaie de collecter un maximum de données, j'ai trouvé et je continue à rechercher des n° sur les voitures en vente. Par contre, je préfère collecter les données de collectionneurs sur leurs voitures. Il faut être vigilant et ne pas comptabiliser 2 fois la même voiture (à la vente et achetée).

Dans l'attente de lire vos compléments d'information.
Merci par avance

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 140
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Mystère des différents n° sous le châssis des voitures LR

Message par LR82 » 24 Mai 2019, 16:59

J'en profite pour déposer une copie du dernier indice de mes collectes de n° inscrits manuellement sous les châssis de voitures de seconde génération.

Image

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 140
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

construction de modules de Giratoire

Message par LR82 » 24 Mai 2019, 17:10

Photos de mes 3 dernières fabrications de module de Giratoire.
Matériaux utilisés: Bakélite brune, cuivre et laiton.

Image

Image

Image

Avatar de l’utilisateur
modelisme34
Découverte
Découverte
Messages : 49
Inscription : 30 Nov 2018, 19:15
Contact :

Re: circuit Auto-route L.R (Louis Roussy) l'ancêtre du slot car

Message par modelisme34 » 25 Mai 2019, 14:03

je découvre, tres belle réalisation
je vais lire le sujet, j'ai de quoi m'occuper pour un moment, merci beaucoup :)

Avatar de l’utilisateur
LR82
Ligue
Ligue
Messages : 140
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

Fonctionnement des modules de giratoire

Message par LR82 » 25 Mai 2019, 20:27

Je vous redonne le lien de la vidéo du fonctionnement des modules de giratoire.
Si vous êtes pressés, allez à l'essentiel. il faut regarder la séquence avec 3 voitures, c'est vers 1 minute et 45 secondes.
Les séquences précédentes montrent que les modules de giratoire permettent à une voiture seule d'emprunter l'ensemble du circuit.

https://youtu.be/Sfry5tsD38s


Répondre

Revenir vers « Les jouets »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités