mrc

Le forum sur l'histoire de notre loisir
Répondre
Avatar de l’utilisateur
alf77
Champion du monde
Champion du monde
Messages : 5988
Inscription : 01 Jan 1970, 01:00

mrc

Message par alf77 » 09 Jan 2013, 18:03

hello
je remet ici l'historique de la marque mrc ecrit par guidon jr. bonne lecture :)

J'aime beaucoup ce châssis, il était loin d'être ridicule par rapport aux concurrents de l'époque, à tarif égale bien sûr.
Concernant la conception des modèles MRC, ce n’est pas si compliqué que cela...
Pour commencer, Patrick Rigot (associé d'Yvon Renaud, les 2 créateurs de MRC) faisait des études d'ingénieur jusqu'à la création de MRC, il avait donc d'excellentes bases technique et mécanique dés le départ.
- Bullit : Jean Michel Claudel, mais... no comment !
- Buffalo : Patrick Rigot
1981, le Bullit est déjà vieillissant en course, l'Alpha arrive et plusieurs pilotes MRC vont l'utiliser en TT (Th. Poitevin, G. Cornette) avec un certains plaisirs. Bref, adapté au TT, cela ferait un excellent châssis 4x2 et c'est ce que va faire MRC, triangulation renforcée, débattements augmentés, carro adapté et c'est le Buffalo qui va faire le bonheur de nombreux pilotes en 82, 83, etc...
Seul "petit" problème, Yankee sort son 84 x 4 et c'en est fini des 4x2 !
- Buxy : Patrick Rigot
La mode est au 4x4, indispensable pour briller en compétition. Outre Yankee, les Romax et autres Garbo sont au top et la conception parait plus simple qu'un Yankee. Plusieurs pilotes (JP Glasse, etc.) penchent pour cette solution et le Buxy s'en inspire donc très largement, avec tout de même l'originalité d'avoir un moteur longitudinal. Trop fragile, trop lourd, dépourvue de réglages, il sera très vite dépassé.
- Rabbit : Patrick Rigot
Il faut un 4x4 le plus évolutif possible. L'architecture Yankee est désormais incontournable (3 diff, moteur en long, suspensions triangulées). Cela va donner le Rabbit (à noter qu'est arrivé chez MRC un mécanicien/ajusteur génial, Michel "Moîolli" qui va s'occuper de la fabrication interne. Résultat, le Rabbit est quasiment entièrement produit dans les ateliers de Limeil). Les pièces plastiques, les pneus, sont désormais moulées sur place.
En 4x4, difficile de rivaliser avec Yankee qui se consacre entièrement à la compétition, avec les bons pilotes et une évolution permanente. Côté compète, MRC se penchera doucement vers le 4x2 et le Rabbit Traction sera réalisé en grande partie sur la base de ma voiture et la suite de l'évolution donnera le Rabbit GTI.
- Rabbit GTI 90 : toujours Patrick Rigot, de plus en plus secondé par Michel, sur les conseils de nouveaux pilotes, oublié le nom mais de chez AB Maquette.
AU passage, on est désormais en plein boum de l'électrique, on s'inspire des premiers Kyosho Optima et cela donnera le MRX, puis le Santana.
A noter que la fabrication est de plus en plus interne puisque sur le Santana, les pièces époxy ou alu sont découpées sur place. Seul quelques pièces de décolletage sont encore sous traitées en France.
Concernant les châssis ¼ et 1/5, c’est idem, toujours Patrick, très épaulé par Michel, sur les conseils des pilotes de l’époque.
Entre-temps, MRC est devenu le premier distributeur Mugen jusqu'à un clash malheureux avec JP Racing. Pour se venger de ce que l'on considère comme un mauvais geste, MRC décide de concurrencer l'Athlète, ce sera le Patriot dont la seule différence consiste à passer le moteur de l'autre coté. Viendra ensuite le Patriot Max, mais la concurrence en compétition est trop sérieuse, l'évolution trop rapide pour assurer une rentabilité à du 100% français.
Pour finir, un mot du Patriot 10, 15 et des Ten Série en piste 1/10. Contrairement à ce que laisse entendre Alf, ce n'est pas du Chinois, d'abord parce que Thunder Tiger n'est pas Chinois (mais Taiwanais) et surtout, c’est plus complexe que cela !
En faite, c’est un partenariat 70/30 je dirais ! En effet, lorsque l’explosion du 1/10 thermique se fait sentir, MRC est déjà distributeur Thunder, mais produit aussi toujours des châssis 1/10 électrique. Et pour passer de l’électrique à du thermique, que manque t’il ? Un moteur…
Résultat, MRC va négocier l’utilisation du moteur Thunder Tiger GP10 Car et cela se traduit par l’usage d’un ensemble châssis (bleu), moteur, transmission centrale et cellule arrière de chez Thunder, alors que toutes les autres pièces, triangulation av et ar, roue, pare-choc, platine radio, carrosserie, etc, proviennent de chez MRC, toujours fabriqué sur place à Limeil. L’ensemble châssis/transmission/moteur arrive monté de chez Thunder et chez MRC, l’on poursuit l’assemblage et la mise en boite des voitures. C’est plus du 100% made in France, mais on en était quand même pas loin !
Inutile de dire qu’en 1990, voir 2000, il était déjà totalement inenvisageable de fabriquer un moteur Français.
Allez, pour finir, un petit mot des relations entre les deux firmes françaises, MRC et Yankee. Normalement, elles ont toujours été cordiales et j’ai souvent été témoin d’échange de bon procédé entre les deux (réservoir, etc…). Cela s’explique par une sorte d’accord tacite dés le début. En clair, je te laisse le marché de la compétition, du haut de gamme, faible volume de vente mais grosse marge et tu me laisses tranquille sur l’entrée de gamme, les châssis de loisir, les grosses quantités à faible prix. A priori, cela a bien fonctionné entre les deux durant de longues années, et je ne pense même pas que le résultat final soit lié à l’une ou l’autre de ces politiques, c’est un peu plus complexe !

En tout cas, si quelqu’un voit passe une Ten Série en trop, je cherche ! J’adore ce petit châssis voies étroites et c’est l’une des dernières productions Française de « grande » série.
Bouh, j'en ai oublié un... A la fin de l'époque Rabbit, Jean Luc Cravenzola rentre chez MRC, excellent pilote de TT 1/10 et aussi en 1/4, il participera à la conception des TT électrique et des grosses échelles.
si dieu créa les hommes
Samuel colt les a rendu égaux
Samuel walker"colt",1814/ 1862


Répondre

Revenir vers « Historique de la voiture RC »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité